Publié : 18 avril 2013
Format PDF Enregistrer au format PDF

Cinéclub

Les Temps Modernes

(Modern Times)

1 vote

de et avec Charlie CHAPLIN
en 1936

Synopsis :
"C’est l’histoire d’un homme qui se nomme Charlot. Il se fait renvoyer de son travail et va en prison. En sortant de prison, il rencontre l’amour. "(Allan V. )
"Charlot était dans une usine. Il essaie une nouvelle machine qui fonctionne bien au début mais qui ne s’arrête plus. Charlot sort de l’usine, il resserre partout des boulons y compris les boutons de la robe d’une dame qui y ressemblent. Un policier le met en prison." (Hawa, Anaïs et Dieynaba)
"C’est l’histoire d’un homme qui s’appelle Charlot et qui travaille à l’usine. Un jour, il se fait renvoyer…" (Frédéric)

Critiques  :
"Un film drôle !" (Allan V.)
"J’ai bien aimé le film. C’était un film muet mais de temps en temps les personnages parlaient." (Julien)
[En réalité, le cinéma parlant existait depuis la fin des années 1920. Charlie Chaplin pensait que le « vrai » cinéma était muet et ses films restent longtemps muets (exemple : Le Dictateur, réalisé en 1940 est encore en partie muet et la partie sonore est composée de monologues souvent incompréhensibles du personnage principal : Hynkel).]
"J’ai bien aimé, ce film a beaucoup d’humour." (Frédéric)
"J’ai bien aimé le rêve de Charlot quand il se voyait avec la jeune fille dans une maison et lorsqu’il a mangé de la poudre en faisant une drôle de tête." (Allan R.)
"C’était rigolo !" (Théo)
"J’ai bien aimé car c’était drôle. Ce que je n’ai pas aimé, c’est que Charlot est toujours perdant et finit toujours en prison." (Tom)

Analyse rapide du film :
Charlie Chaplin veut montrer l’automatisation du travail (taylorisme) au travers de l’usine et de son personnage devenant fou à force de serrer des boulons à la chaîne, toute la journée.
Le film montre la Dépression des années 30 aux Etats-Unis, notamment avec le personnage de la jeune fille qui vole pour manger.
Charlot, le petit vagabond des films de Chaplin, montre de façon émouvante et comique toutes les transformations de cette société en crise.

Portfolio automatique :